AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

L’importance de la PROSPECTION

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire

     C’est probablement le plus important des critères lorsque vous désirez installer votre business quelque part. En tout cas, c’est fondamental si cela concerne toute entreprise aquacole souhaitant produire en étangs.

     Si cela concerne une production dans un système artificiel de recirculation d’eau, un simple bâtiment peut bien sûr faire l’affaire tant que vous disposez d’une eau de bonne qualité (douce ou/et de mer) et d’une source énergétique (électricité classique, groupe électrogène, énergie alternative).

     Si vous pensez reproduire et/ou engraisser vos animaux aquatiques dans des piscines ou plusieurs tanks (construits en contre-plaqués, parpaings, béton, matières plastiques), la qualité du substrat sur lequel reposeront ces milieux artificiels importera peu si ce n’est que pour leur stabilité.

     Au contraire si pensez réaliser/creuser des étangs, certaines conditions doivent être réunies.

     Ainsi, un sol « inondable » - par exemple, lors d’une crue ou d’une montée de la mer - peut provoquer de gros problèmes. Ainsi, des déversements d’eau ou de leurs contenus peuvent avoir lieu vers d’autres étangs, voir des canaux de vidange par où vos animaux s’en iront dans la nature.

     En 2010, nous avons expérimenté ce désagréable phénomène qui nous avait pénalisés lors des exceptionnelles inondations occasionnées par la tempête. Ce ne fût que des mélanges chaotiques, d’équipements ...tous endommagés (moteurs de refroidissement d’eau de mer, congélateurs, etc.), des déplacements de terres (murs d’étang érodés) et beaucoup de pertes d’huîtres !

     Faites aussi attention aux sols « contaminés » par des métaux lourds ou des déversements de liquides chimiques, en fait tous les polluants industriels (eaux usées, savons, etc.). La plupart du temps, ils seront difficiles à éliminer et fort coûteux à effectuer.

     Mais il faut surtout assurer la « qualité » du « terroir », c’est-à-dire la terre sur laquelle vous comptez développer votre activité. Elle est essentielle, car le type de terrain que vous acquerrez aura indéniablement un impact sur la croissance de vos animaux. Ainsi :

  • Un sol rocheux peut difficilement lâcher ses particules pour fertiliser l’eau des bassins.

  • Un sol ferrugineux aura tendance à s’oxyder et l’eau aidant (H2O), vous obtiendrai plus difficilement de bons résultats avec votre production.

  • Une aire sur laquelle prospèrent des roseaux est sujet à plus d’acidité et donc vous obtiendrez des retards ou parfois fort peu de croissance chez vos animaux.

  • Si vous avez affaire à des marais dont les fonds se caractérisent par une vase jaune-brune, sachez qu’ils seront improductifs, car moins riches en éléments nutritifs.

     Tous ces « détails », nous les avons observés le long de notre parcours professionnel.

     Par contre, si vous trouvez des vases dont la composition est du type argilo-limoneux et dont la couleur plus obscure a des teints verts-bleus-gris, sachez que le terrain possèdent des valeurs intéressantes.

     C’est la raison pour laquelle, ces terres particulières ont fait l’objet dans le temps de nombreuses convoitises, notamment de la part de certains corps de métiers. Ainsi ici, l’ancienne briqueterie de Marennes s’était intéressée au terroir de Badauge (où la ferme d’AQUIDEAS se situe) pour emmener la terre des marais (en échange de construire des claires pour des particuliers) pour en faire des briques de qualité (régulières, résistantes, jolies, etc.).

     Il en va de même pour ceux qui se dédient à l’affinage des huîtres en claires ...pour assurer une bonne production de phytoplancton, premier aliment naturel de ces bivalves filtreurs !

     En 2003, nous étions en prospection et avions effectivement observé cet important critère. Nous avions alors été très réactifs pour acquérir ces terrains exceptionnels. Plusieurs années plus tard, de fidèles clients - anciens patrons ostréicoles à la retraite – nous ont avoué que le choix de Badauge avait été fort judicieux. En effet, ce petit bout de terroir - à l’intérieur même de la commune de Marennes - avait toujours fait l’objet d’un intérêt particulier pour affiner longuement des huîtres ...comme nous le faisons.

     De toute manière, c’est notre clientèle consommatrice qui peut témoigner de la qualité gastronomique des produits que nous essayons de faire sur notre ferme !

     Le choix des terrains sur lesquels vont être construits/creusés les étangs est donc aussi important que reconnaître un bon terroir pouvant donner un vin aux caractéristiques locales/régionales reconnues. C’est pour cela que nous pouvons parler de « terroirs » appropriés pour l’aquaculture en étangs de terre.

     Avant d’acheter des terres/marais qui vous attirent, observez d’abord le substrat sur lequel l’eau de vos étangs devra s’enrichir pour fournir/produire des aliments naturels (phyto- & zooplancton) ...SANS apport externe. Ceci est particulièrement important pour les bivalves, crustacés, poissons omnivores et autres du genre si vous souhaitez orienter votre élevage exclusivement vers du naturel !

     Faites particulièrement attention à la granulosité de la terre : s’il y a trop d’argile, elle ne permettra pas les échanges entre l’eau de l’étang et le sous-sol ...car la vase sera alors asphyxiante, imperméable et sans échange; s’il y a trop de sable, l’étang sera indéniablement perméable et risque même de s’assécher en cas de non alimentation en eau (comme durant une sécheresse prolongée). Un juste milieu peut s’observer avec la vue et le toucher ...comme décrit plus haut. Pour ce faire, examinez le substrat, c’est-à-dire la vase au fond de l’eau (à marée basse). Considérez l’environnement dans lequel devra se développer votre projet. Le micro-climat est-il favorable dans la zone considérée ? Vérifiez bien la (ou les) source(s) d’eau qui alimentera(ont) vos étangs. Étudiez la topographie/le profil des terrains considérés. Tous ces éléments doivent être évalués pour atteindre des qualités olfactives des produits qui sortiront de votre exploitation ...pour le plus grand bonheur des consommateurs gastronomes !

     A côté de tous ces point cités, il y en a d’autres qui devront aussi être détectés comme l’accessibilité au terres sélectionnées. Y a-t’il une route d’accès facile pour écouler vos produits commerciaux ?

     Qu’en est-il des services déjà sur place ? Y a-t’il déjà une ligne d’électricité pour pouvoir alimenter votre exploitation ? Dans le cas contraire, il y aura des frais supplémentaires ne l’oubliez pas !

     Y a-t’il déjà une distribution d’eau potable ? Ceci est particulièrement important pour le nettoyage aussi bien des infrastructures que du conditionnement de vos animaux lors de leur commercialisation (exigence vétérinaire).

     Voyez-vous la « prospection » englobe beaucoup d’aspect pour pouvoir faciliter ensuite (plus tard) l’écoulement de vos produits aquatiques.

     Pour finir, la prospection doit également considérer l’aspect purement commercial : y a-t’il un marché pour ce que vous voulez produire ? Ceci est capital pour la survie de votre business, car comme je vous l’ai déjà mentionné, rien ne sert de produire si vous ne savez pas vendre !

     Mais sur cet aspect particulier, je reviendrai plus longuement dans un prochain article.

 

Classé dans : Projet Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot v5fs0xc ?

Fil RSS des commentaires de cet article