AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

Comment fait-on des granulés (secs) alimentaires pour animaux ?

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire

     Que les animaux soient terrestres ou aquatiques, il y a évidemment des spécificités dans leur fabrication, mais le principe est généralement le même.

     Dans tous les cas, on étudie d’abord les espèces commercialement intéressantes et on définit les besoins  nutritifs spécifiques à tous leurs stades de développement. Ceci se fait au niveau de la recherche scientifique (généralement dans des universités et instituts spécialisés) au moyen d’essais comparatifs et d’observations. Ces études en nutrition appliquée sont menées au moyen de plusieurs instruments, parfois artisanaux, dont les résultats sont mesurés au moyen d’appareils industriels.

     L’auteur a ainsi réalisé beaucoup d’analyse :

  • de protéines (détermination du nitrogène) au moyen de micro- et macro-Kjeldahl en série ;
  • de lipides (graisses/huiles/acides gras) au moyen d’un Goldfisch extractor (sous hotte) et d’un appareil à gaz-chromatographique pour dissocier les différents types d’acides gras (saturés, mono- et polyinsaturés) ;
  • d’énergies au moyen d’une bombe calorimétrique à contrôle d’eau automatique ;
  • de rancidité au moyen d’un colorimètre et un spectrophotomètre ;
  • de coupes histologiques au moyen d’un microscope électronique.

     Comme vous le constatez, on ne peut mener de telles recherches analytiques n’importe où. Il y a aussi les nombreuses spécialisations ...avec leur propre instrumentation1 ! La nôtre fût du type "biologie & zoologie" en eaux marine et douce. Par conséquent, nous avions ciblé des facultés universitaires traitant les aquacultures et pêches, car elles étaient équipées d'un staff et de laboratoires spécialisés.

     En ce qui concerne l'élaboration d'aliments pour crustacés, on ajoute un important élément par rapport aux poissons (truites, carpes, gardons, saumons, poissons d’aquarium, etc.,): on incorpore en plus un stabilisateur naturel pour que l'aliment puisse tenir plus longtemps dans l’eau. De cette manière, les ingrédients nutritifs ne se perdent pas aussi vite dans l’environnement aqueux. Dans les exploitations « classique » et « bio » de gambas, les crustacés attrapent partiellement les aliments artificiels au moment de la distribution, mais ils reviennent parfois plusieurs heures plus tard pour consommer les restes inmangés qui trainent sur le sol. Il faut donc que le « pellet » ou concentré puisse conserver toute (ou du moins une grosse partie) de sa valeur nutritive malgré l’environnement hostile (l’eau ...qui est un oxydant). En pratique, on ajoute de l’amidon de céréale dans la composition: ce sera du blé (froment) en région tempérée; ce sera du riz sous les tropiques. Cet amidon va former une sorte de protection des nutriments contre le lessivage grâce à son imperméabilité.

     Pour faire des concentrés (« pellets » en anglais), on procède de la façon suivante :

     1. On formule d’abord les ingrédients à mettre ensemble ;

     2. On mélange les farines et huiles renfermant ces ingrédients ;

     3. On y ajoute un « prémix » (des oligo-éléments2), souvent sous forme de poudre ;

     4. On force le mélange, à température modérée (pour coller sans dénaturer la valeur nutritive des farines), dans une machine à pression avec des cribles régulés (pour déterminer la grosseur des concentrés). 

     Manuel :                                              Electrique :

  

 
     Différents modèles de crible :

  

 


     Industriel :