Voir à long terme

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire
Classé dans : Réflexion Mots clés : aucun

     En ces temps d’incertitude, d’environnement changeant et de difficultés pour s’affirmer dans une orientation professionnelle, il est important de voir plus loin que le temps présent.

     N’oubliez pas que le temps présent se construit sur une expérience passé et que le futur s’établira sur ce que ce que l’on fait aujourd’hui. Mais il faut se donner une chance pour mener la vie de bout en bout, car force est de constater que cette dernière est bien courte. On ne s’en rend pas toujours compte, mais à mesure qu’on se fait plus âgé (surtout après la cinquantaine), elle file de plus en plus vite !

     C’est la raison pour laquelle il faut pouvoir saisir les opportunités qui semblent intéressantes pour devenir meilleur dans sa ligne de travail ...mais sans “écraser” les autres, cela va de soi. On peut ainsi offrir à la communauté une compétence qui sera reconnue par ceux de la filière et même par certains néophytes.

     Avoir une vision n’est malheureusement pas donnée à tout le monde. Parfois, il faut chercher de l’aide. Dans bien des cas, cela exige de se former académiquement (pour en acquérir rapidement les bases et la logique du raisonnement) et/ou se frotter sur le terrain au contact de plus expérimentés que soi. On ne peut pas prétendre connaître beaucoup de choses du jour au lendemain. En effet, l’apprentissage est un long procédé si l’on souhaite le faire convenablement. Il s’inscrit sur le long terme. Dans tous les cas, il faut s’intéresser au secteur choisi, comme on dit motivé. Beaucoup avancent: “c’est un passionné !” ...Ce à quoi je répondrai que si un professionnel motivé va au fond des choses pour en connaître la raison/l’origine/leur source, il devient alors petit à petit une référence et est capable d’instruire celui qui cherche des explications. Ce travail de "connaissance" est crucial pour plus tard, car il vous donnera les bases pour comprendre plus facilement et faire des choix pour pouvoir vous emmener encore plus loin. De fait, c’est en optant pour certaines orientations particulières et délibérées que votre esprit s’ouvrira et se perfectionnera.

     Toutefois, ne vous attendez pas à ce que ce parcours soit tout rose, facile ou inné. Non, la vie n’est pas ainsi faite (surtout la professionnelle). Vous pouvez parfois bénéficier de protections, de facilités ou de largesses (des “pistons” comme on dit) ...que beaucoup d’autres ne possèdent pas. Dans ce cas, vous n’apprendrez pas autant, car vous n’avez pas connu la difficulté ! On apprend toujours dans les erreurs, si petites soient-elles, mais celui qui ne se corrige pas aura bien des difficultés pour devenir une autorité.

     Il y a également un élément très important que la vie m’a appris: en général, la chance existe rarement, par contre vous pouvez l’influencer pour l’attirer de votre côté. On entend trop souvent ...”Vous avez de la chance !” Mais peu savent toutes les indirectes pour capter cette chance/le bon côté des choses. La plupart du temps, l’exercice relève de la haute voltige, la conviction et beaucoup de risques ...car dans bien des cas vous n’en connaissez pas les aboutissements. La plupart du temps, il faut être positif et croire que l’alternative choisie peut aboutir à quelque chose d’intéressant. Pourtant, il faut savoir oser, mais souvent on est récompensé. Le goût du risque est l’apanage des entrepreneurs et offre des perspectives nouvelles, bien plus ouvertes que la routine d’un "boulot-métro-dodo"...

     Enfin, comme dit auparavant ...et non des moindres, il y a la volonté de toujours vouloir s’actualiser, connaître de manière plus approfondie, découvrir de nouvelles techniques, s’informer sur les résultats de l’une ou l’autre recherche/expérimentation. Cet aspect est particulièrement important pour pouvoir progresser et améliorer ce que l’on assimile.

     Durant les années d’études et apprentissage, vous découvrez et apprenez les rudiments du métier: ce ne sont que les bases et la logique, comme mentionné plus haut.

     Puis, il y a les premières années de pratique sur le terrain: l’ébauche de l’expérience.

     Ensuite, vous devenez le professionnel à même de discerner l’essentiel pour prendre des décisions et orienter votre travail de manière plus utile.

     N’oubliez pas que cette progression forme un tout !

     Enfin, viendra la récompense d’avoir atteint un palier de connaissance. Mais restons modeste, car ne perdez pas de vue qu’on peut sans cesse apprendre toute sa vie !

 

Quelle est le quatrième caractère du mot kc1z3m5 ?

Fil RSS des commentaires de cet article

↓