Savoir prévoir

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire
Classé dans : Philosophie Mots clés : aucun

     Pouvoir prévoir, autant que faire se peut, est une devise à toujours avoir en vue. C'est une compétence à acquérir ou encore une corde à posséder à son arc. Ceci est particulièrement important pour celui qui désire entreprendre et monter son propre business !

     C’est probablement par ce biais-là que vous vous sortirez dans bien des cas. Que ce soit une difficulté ou un obstacle à franchir, même s'il paraît infranchissable en temps normal. Prévoir vous évitera d’affronter la honte, la critique ou même la sanction. Prévoir permettra d’anticiper des répercussions beaucoup plus sérieuses où l’action ne peut plus être corrigée, où l’administration ne peut plus être menée à bien, où les autres ne pourront ou peut-être ne voudront plus venir en aide !

     Au contraire, comme patron, anticipez bien des choses, bien des passes, en fait tout ce qui pourrait nuire à votre progression. Non, il ne s’agit pas d’un luxe, mais bien du bon sens. Tout chef d’entreprise qui voit loin possède cette attitude pour le bien de son entreprise, pour faciliter le développement de ses affaires, afin de donner plus de chance à la réussite.

     Prévoir, c’est anticiper bien des choses, trouver les moyens de pouvoir réaliser si des obstacles se présentent (car souvent c'est le cas), préparer des solutions de secours en cas de pénurie, d'un retard ou un empêchement ...et bien d’autres évènements qui contrarient le bon déroulement des opérations sur le terrain.

     C’est aussi se préparer avec des bases solides pour pouvoir trouver la ou les solutions aux problèmes techniques. Pour acquérir ces bases, il y a deux moyens pour y arriver : les études (la formation) et la pratique sur le terrain (l’expérience). Si vous avez la possibilité d’étudier (ce que l’on appelle communément le cursus académique), n’hésitez pas. Cela vous ouvrira des portes supplémentaires à l'emploi. Mais cela a un coût et tout le monde ne peut pas se le permettre. Ne vous désolez pas, il y a toujours la partie pratique, car de toute manière sans cette dernière, la première ne pourra jamais s’épanouir. Dans les deux cas, on apprend bien des liens entre activités et cela donne des idées pour d’autres relations afin de trouver la forme d’en sortir.

     De plus, prévoir (anticiper) permet de voir le travail plus sereinement. Car l’aventure dans laquelle s’engage un entrepreneur n’est certes pas faites de beaux chemins qui conduisent au Nirvana ! Beaucoup de sentiers (bien) tortueux seront à parcourir pour arriver à ses fins. C’est là qu’on découvre le caractère et la volonté de celui qui anime le combat !

     D’autre part, il n’y a pas que le technique pour développer ses activités. Il y a aussi les relations humaines ...dans bien des cas, elles sont bien plus complexes. Mener du personnel n’est pas toujours chose aisée, car bien des personnalités réagissent (interfèrent) lorsque c’est dur, lorsqu’il n’y a pas les outils adéquats, lorsque la compréhension et la responsabilité ne sont pas au rendez-vous.

     Enfin, et non des moindres, il y a l’administration qu'on ne semble pas toujours vouloir réformer. Il s’agit d’une "jungle" de papiers à effectuer chaque année et par laquelle, des plus puissants jusqu’au plus simples citoyens, nous sommes contraints à nous plier. Souvent, cette paperasserie me paraît bien inutile pour plusieurs raisons dont les principales concernent le temps et l'argent:

          . le temps que nous passons à devoir faire tous ces papiers (déclarations, formulaires, enquêtes obligatoires, courriers, etc.) pourrait être mieux affecté à ses propres activités (généralement, on est souvent à court de temps);

          . les nombreuses sommes qui nous sont ponctionnées par l'état (taxes, impôts, charges sociales, etc.) ne sont jamais retrouvées pour aider nos entreprises. Elles pourraient bien mieux servir les intérêts directs comme frais de fonctionnement de ces mêmes entreprises du secteur privé.

     En effet, n'oubliez pas qu'à côté des habituels accrocs de la santé (fort probablement amplifiés maintenant par la toxicité de nombreux agents nouveaux (particules chimiques alimentaires, perturbateurs endocriniens, etc.), nous subissons de plein fouet depuis quelques années une transition climatique planétaire qui dérègle bien des processus en vigueur dans les cultures et élevages (sécheresses, inondations, tornades, grêles, etc.). En ce qui concerne notre entreprise, nous avons dû subir deux périodes très difficiles, notamment avec la fameuse tempête de Xynthia en 20101  ...et nous relever chaque fois tout seul, car les assurances et l'état ne contribuent qu'avec des sommes totalement dérisoires2 . Donc, prévoir est excessivement important ...pour survivre ! La prévoyance est aussi de mise pour ce que vous devez à l'état, même si vous ne trouvez pas tout cela fort logique et toujours juste.

     Voyez-vous savoir prévoir doit faire partie de votre manière de considérer le futur, même si vous ne pouvez pas tout deviner. Cela vous permettra d’en sortir mieux que si vous l’ignoriez !

 

 

___________________________

1   Inondations sur toute la surface de notre ferme (9Ha; montée des eaux de la mer d'1m30 au-dessus des murs de nos étangs); cela a emporté au loin beaucoup de matériel (jamais retrouvé), endommagé véhicules et engins de transport et mis hors service tous les équipements électriques (moteur de refroidissement d'eau de mer, congélateurs, aérateurs, etc. se trouvant dans notre bâtiment envahi par les flots).

2   Dans le cas précis de Xynthia, assurances + état n'ont représenté que moins du 1/10ème de la valeur réelle de nos pertes ...sans compter les retards et pertes de temps pour retrouver d'anciennes factures (alors que nous devions tout remplacer le plus rapidement possible).

 

Quelle est le premier caractère du mot a6ixp ?

Fil RSS des commentaires de cet article