AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

Glossaire

  • Abot(t)eau (l') :

Petite levée de terre séparant deux claires.

  • Crémaillère (la) :

Grosse barre dentée d'un côté, faisant partie d'un mécanisme de répartition de charge, qui traverse un boîtier d'engrenages permettant de monter ou descendre une lourde porte contrôlant le niveau de l'eau de mer à l'intérieur de la ferme.

  • Dérase (la) :

Créneau aménagé dans l’abotteau pour laisser passer l’eau de la marée dans la claire.

  • Ferrée (la) :

Sorte de bêche étroite et profonde, légèrement incurvée, pouvant servir à creuser et entretenir les claires.

  • Glycogène (le) :

Macromolécule glucidique (carbohydrates ou sucre de réserve) présent dans chez de nombreux animaux terrestres, ainsi que dans notre foie, qui constitue une forme de stockage du glucose et qui servira en cas de pénurie à assurer l’apport énergétique pour le métabolisme des fonctions internes.

  • Lusophone :

Qui parle la langue portugaise.

  • Satiété (à) :

En alimentation, se dit lorsqu’un animal ou un humain mange à sa faim (sans restriction) afin que la ration puisse suffire aux besoins nutritionnels journaliers de l’animal ou individu.

  • Triploïde (l'huître) :

Huître résultant du croisement d'une huître naturelle (2n) et d’une tétraploïde (4n) issue d’une manipulation génétique et qui s’obtient soit par pression des chromosomes dans une chambre à compression (méthode expérimentale au laboratoire), soit par l’influence chimique (méthode industrielle), afin d’obtenir une “tri”ploïde (3n) qui sera stérile. Par conséquent, pareille huître ne peut plus se reproduire (notamment durant la période de reproduction) et ne fait que grossir. Toutefois, la texture de ces huîtres est différente des naturelles affinées longuement : ces dernières sont “croquantes” avec une forte saveur de “noisette” (vers janvier et février à Marennes), les premières sont plus molles en chair (texture aqueuse) et nettement moins goûteuses comparées aux naturelles.

  • Vanne (la) :

Il y en a de plusieurs types. Celle qui s'utilise le plus souvent dans notre milieu est du type coulissant verticalement. Composée de plusieurs planches épaisses en bois noble et d'un cadre métallique, elle se lève et s'abaisse grâce à une crémaillère entraînée par un engrenage automatique ou manuel (à manivelle) fixé sur la partie supérieure de la structure.

une vanne