AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

/* pour cacher les titres de page statique */

Personnages

 

au telephone

 

 

Né au congo, Jacques, ne manquant pas à la tradition 'scoute', passa son enfance en Afrique et en Belgique.

 

À 25 ans, guidé par sa passion, il part pour le Costa Rica, puis pour les Etat-Unis d'Amérique, commençant ainsi un tour du monde.

40 ans après, c'est toujours avec autant de ferveur qu'il vous décrit la 'simplicité' d'une huître (les plus pressés des clients pourront confirmer ...hahaha).

 

 

 

 

sourire

 

 

 

   Liliana quant à elle, grandit au rythme de la salsa, au pays des jus de fruit: en Colombie.

Plongée dans le monde des gambas, c'est aussi par dévouement qu'elle traverse l'Atlantique pour rejoindre le Trinity College en Irlande.

Et c'est avec tout autant d'énergie qu'elle vous reçoit, pêche et emballe chaque jour, en plus des dégustations estivales !

 

 

 

 

 

Nos associés ont très vite été attirés par la biologie, en particulier la zoologie aquatique, aussi bien en eau douce que dans la mer. Ils se sont ainsi orientés vers l'aquaculture  (plus précisément, pisciculture, crevetticulture et ostréiculture).

Mais leurs projets allaient toujours de paire avec les voyages dans ces domaines particuliers.

 

Ils ont donc complété une instruction ciblée sur les poissons, crustacés et mollusques (bivalves) dont les cursus étaient de plus en plus spécialisés et exigeants.

Ces études intéressantes au niveau du 3 cycle supérieur (BAC+10) ont été réalisées dans un pays francophone (Ingénierie en Belgique), un pays hispanophone (Licence en Colombie) et trois pays anglophones (Master of Science aux U.S.A., puis Doctorats au Royaume-Uni et en République d’Irlande).

La construction d'étangs et d'écloseries, la limnologie en rapport avec la qualité de l'eau, la reproduction contrôlée d'espèces aquatiques, la nutrition (besoins; composition et élaboration d’aliments), la prophylaxie dans tout élevage aquatique ou encore l'économie d'entreprises aquacoles (coûts d'infrastructures, gestion opérationnelle, commercialisation) sont différents aspects étudiés qui ont beaucoup aidés les membres-fondateurs à approfondir l’essentiel pouvant servir plus tard sur le terrain.

 

Des visites et trainings ont été réalisés en Europe (France, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Espagne et Portugal), aux Amériques (U.S.A., Canada, Costa Rica et Amérique du Sud), au Moyen-orient (Israël) et en Asie (du Sud-Est et Extrême-Orient). Des professionnels panaméens, chinois, japonais, des Etats-Unis d'Amérique et britanniques ...expérimentés les ont assistés.

La tradition, méthodologie et spécificité des techniques ont permis de prendre conscience qu’il était capital de bien gérer certaines orientations et étapes cruciales dans l'entreprise (choix des espèces, intensification et associations de production, écloseries, protection du milieu environnant, conditionnement des produits, rentabilité financière, prospection commerciale...).

 

'Pendant 5 ans, nous avons participé à la construction de plusieurs grands centres piscicoles, géré des étangs et mené des expériences (recherche appliquée) avec quelques espèces aquatiques en Amérique Centrale.
Durant 3 autres années, nous avons assisté une production commerciale privée de gambas et monté une écloserie d’huîtres en Amérique du Sud.'

 

Sur une vingtaine d’années (de 1977 à 1996), des missions techniques en aquacultures et pêches ont été conduites pour le compte de l’Union Européenne (Bruxelles) dans plusieurs pays d’Amérique Latine et îles Caribéennes.

Des consultances allemandes, françaises, belges et anglaises, ainsi que le ministère irlandais de la Marine ont sollicité notre aide dans des projets de pêches nationales et d'aquacultures européennes, sud-américaines et asiatiques (notamment en République Populaire de Chine en 1997).

 

De 1997 à 2002, nous aidons plusieurs pays en Afrique : l'assistance se fait bien-entendu au niveau de quelques projets de pêches côtières et d’aquacultures continentales aux abords de rivières et lacs. Nous travaillons uniquement avec des populations lusophones et d'expression anglophone.

Mais après quelques désillusions et des problèmes sécuritaires couplés à l’envie de monter 'notre' propre entreprise, nous partîmes à la recherche d’un bout de terre qui nous a permit de créer ce que vous connaissez aujourd'hui comme AQUIDEAS.